Renseignements financiers relatifs au climat communiqués par les institutions financières canadiennes

Les changements climatiques représentent un risque important pour le modèle d’entreprise, la stratégie et le rendement global des institutions financières. Ils présentent également des possibilités substantielles pour les institutions financières, étant donné le rôle clé qu’elles jouent en facilitant la transition vers une économie plus verte et plus durable.

La première étude de référence de Mazars Canada sur les renseignements financiers liés au climat montre les pratiques que les institutions financières canadiennes ont mises en place pour gérer les risques et les possibilités liés au climat. Notre étude vise à évaluer le niveau de maturité des IFF pour fournir des informations complètes sur le climat conformément aux attentes réglementaires et aux meilleures pratiques du secteur. Elle s'appuie sur les rapports sur le climat publiés par les plus grandes IFF pour l'exercice clos en 2022. Elle recueille des informations clés sur l'état des pratiques liées au climat en matière de gouvernance, de stratégie, de gestion des risques et de mesures.

Principales conclusions

  • 67 % des IFF ont indiqué comment les questions climatiques avaient été intégrées dans les responsabilités de tous les comités de gouvernance du conseil d’administration, tandis que 33 % ont indiqué les mises à jour pour certains de leurs comités de gouvernance du conseil d’administration.
  • Bien que 78 % d’entre eux aient indiqué que les questions liées au climat avaient été intégrées dans les critères de rémunération, seuls 22 % ont fourni des renseignements sur les mesures et la méthodologie qu’ils utilisent.
  • Les IFF ont fourni très peu de renseignements sur la manière dont elles pensent que leurs stratégies peuvent être affectées ou modifiées en raison des risques et des possibilités liés au climat.
  • 44 % des IFF ont indiqué comment elles ont élargi la définition des catégories de risques matériels existantes pour intégrer les répercussions des risques climatiques. Toutefois, peu de renseignements ont été communiqués sur la manière dont les risques liés au climat ont été intégrés dans leur taxonomie des risques et sur les niveaux hiérarchiques de chaque type de risque existant.
  • 56 % des IFF ont formulé une conclusion sur l’importance des répercussions des risques liés au climat à la suite de l’analyse du scénario climatique effectuée. Toutefois, seuls 33 % d’entre eux ont justifié ces conclusions. Aucune des IFF n’a exprimé ses résultats en termes quantitatifs.
  • Toutes les IFF ont divulgué leurs émissions de portées 1 et 2 en termes absolus, c’est-à-dire en tonnes de CO2e.
  • 22 % des IFF ont divulgué les émissions financées de portée 3 de l’année en cours pour un ou tous les secteurs matériels désignés dans leur portefeuille.

Document

Renseignements financiers relatifs au climat communiqués par les institutions financières canadiennes
Renseignements financiers relatifs au climat communiqués par les institutions financières canadiennes