Comment choisir le gestionnaire de premier niveau et favoriser son intégration ?

Peu importe son titre, qu’il soit contremaître, superviseur ou encore chef d’équipe, le gestionnaire de premier niveau joue un rôle essentiel dans le fonctionnement quotidien de l’entreprise et est directement lié à sa stratégie d’affaires.

Bien au-delà des compétences techniques, le gestionnaire doit être en mesure de mobiliser ses employés, de gérer les conflits avec doigté, de favoriser la participation des membres de son équipe et de communiquer avec aisance tout en assurant l’efficacité des activités de son secteur.

Trop souvent, un employé ne quitte pas son travail, mais son gestionnaire. Il est ainsi primordial de s’assurer que la personne qui occupera cette fonction possède toutes les compétences et aptitudes nécessaires pour gérer efficacement une équipe.

Utilisez différents outils lors du processus de sélection pour un éclairage additionnel

Que les candidats proviennent de l’interne ou de l’externe, différents outils s’offrent à vous afin de fournir un éclairage additionnel dans le cadre de votre processus de sélection. Les tests psychométriques, par exemple, permettent de mieux comprendre les capacités cognitives, la personnalité et les tendances comportementales d’une personne. Un exercice de « panier de gestion » permet d’évaluer la capacité d’un candidat à réagir à des situations de gestion susceptibles d’être rencontrées au travail, à travers différentes mises en situation. Il est donc fort avantageux de dépasser le stade de l’entrevue et des références d’emploi, puisqu’une erreur de recrutement finit toujours par coûter cher à l’organisation.

Promotion interne : clarifiez les attentes et formez votre gestionnaire de premier niveau

Lorsque l’on choisit de promouvoir de l’interne, le gestionnaire de premier niveau a rarement une formation en gestion et ce changement de rôle peut être insécurisant. Il doit s’approprier son nouveau rôle, être en mesure de prendre sa place par rapport à ses anciens collègues et faire face aux demandes qui proviennent dorénavant de son gestionnaire, mais également des membres de son équipe. Ces nouvelles responsabilités peuvent générer un stress important. Il est donc essentiel que la transition se fasse dans les meilleures conditions possibles afin de favoriser la réussite de l’intégration dans ce nouveau rôle.

Offrir un accompagnement adéquat lors de cette phase de transition est important pour obtenir les résultats attendus. Pour ce faire, il faut évidemment clarifier les attentes et les objectifs du poste avec le gestionnaire de premier niveau, voir quelles formations sont requises pour lui permettre d’accomplir adéquatement son nouveau rôle, assurer un suivi et lui offrir un soutien durant la phase de transition.

Recrutement externe : communiquez les valeurs et la mission de votre entreprise

Lorsque le gestionnaire de premier niveau est issu de l’externe, la phase d’accueil et d’intégration est une étape cruciale pour maximiser les chances de succès après l’entrée en poste. Cette étape facilitera son intégration sociale et professionnelle non seulement dans son poste, mais aussi dans l’entreprise. C’est à ce moment que l’on transmet au nouvel employé les informations relatives à la culture, aux valeurs, à la mission de l’entreprise tout comme les attentes relatives aux tâches à accomplir, au rôle à jouer et aux responsabilités à assumer dans son poste.

Dans l’un ou l’autre des scénarios, plus le plan d’intégration sera structuré et adapté aux besoins du gestionnaire de premier niveau, plus il permettra d’atteindre rapidement un niveau de performance satisfaisant et favorisera la mobilisation de celui-ci et sa rétention.

 

Krisztina Szigeti, CRHA, vice-présidente – Capital humain

Note : l'emploi du masculin est utilisé dans cet article uniquement pour simplifier le texte. 

Partager